Saturday, January 28, 2012

Transformer une guitare HSH en SSS

Une guitare électrique ayant une configuration de micros Humbucker Single Humbucker (HSH) peut être aisément modifiée pour fonctionner en Single Single Single (SSS), tout comme une Fender stratocaster à configuration classique. Ce branchement qu'on appelle le «coil-split» est surtout intéressant dans la mesure où il permet d'obtenir une guitare avec une palette de tonalités plus variées.

Ibanez RG370DX - Configuration HSH


Principe du «coil-split».
Le principe est de pouvoir activer et désactiver l'un des micros du humbucker à l'aide d'un interrupteur. Pour réaliser cette modification, il nous faudra bien entendu avoir une guitare à configuration HSH.
Pour cet essai j'ai utilisé comme cobaye une Ibanez RG370DX que j'ai équipé d'un humbucker GFS Fat PAT en position manche et un GFS Crunchy PAT en position chevalet (voir la photo du dessus). Les micros humbuckers utilisés doivent forcément avoir un minimum de 3 câbles, car l'un des câbles est utilisé pour couper le circuit entre les deux bobines du micro.

Ci-dessous le code couleur des micros GFS.  Dans mon cas j'ai gardé le micro simple d'origine sur la guitare et pour préserver la phase entre les nouveaux micros GFS et celui-ci, j'ai inversé le câble vert (positif) et noir (terre).  Les deux câbles indiqués split sont utilisés pour couper l'un des micros du humbucker.

Câble d'un micro humbucker GFS

Fonctionnement du potentiomètre à interrupteur.
Pour activer et désactiver une bobine, il nous faudra un potentiomètre avec interrupteur de type DPDT.  J'utilise dans mon exemple un potentiomètre linéaire car j'ai décidé de remplacer seulement celui de la tonalité, l'interrupteur embarqué servira à basculer via un poussé-tiré (push-pull)  les deux micros double en simple et vice-versa.  Ainsi, lorsqu'on tire sur l'axe (PULL) les broches encerclées de jaune sont connectées et lorsqu'on pousse (PUSH) sur l'axe les broches encerclées de bleu sont connectées.

Potentiomètre linéaire à interrupteur


Schéma et branchement
Pour réaliser la connectique, je me suis inspiré du schéma ci-dessous que j'ai trouvé sur le site de Seymour Duncan, mais je n'ai pas remplacé le potentiomètre de volume par un autre avec interrupteur.  Attention le code couleur des micros Seymour Duncan utilise le câble vert comme terre et le noir comme positif.  Dans mon cas, pour rester en phase avec le micro du centre, j'ai utilisé ce même code couleur.

Comme montré dans le diagramme, les câbles rouge et blanc (SPLIT) vont sur les broches au centre de l'interrupteur et les broches du haut vont sur terre.  Donc, j'envoie les câbles split de mes deux humbuckers sur les broches du centre.
Avec ce branchement, lorsqu'on tire sur l'axe du potentiomètre, les câbles splits sont envoyés vers la terre (comme le montre l'encadré jaune de l'image précédente) et donc l'une des bobines des humbucker est désactivée, lorsque l'on pousse sur l'axe les deux bobines sont actives.

Saturday, January 14, 2012

Quand Python parle avec Reaper

Comme station audio numérique (DAW) j'utilise le logiciel Reaper car pour une licence de 60$, on obtient un logiciel ayant des capacités et une flexibilité inouïes et tout ça pour une utilisation modeste des ressources de l'ordinateur.

Reaper et ses différentes dispositions


Simulateurs d'amplis
Dernièrement je me suis mis à expérimenter un peu plus avec les simulateurs d'ampli guitares sous forme VST. J'ai donc rangé temporairement mon POD X3 et mon ampli Fender Mustang pour essayer les simulateurs gratuit de LePou et ceux de SimulAnalog Guitar Suite et j'ai été rapidement conquis par les sons et la possibilité de pouvoir jouer sur ces simulateurs sans latence dérangeante.

leCto, un simulateur hi-gain

Le résultat est tellement intéressant que je me suis sérieusement convaincu que je pouvais utiliser tout ça dans un contexte live.  Mais justement, comment faire pour changer mes patchs instantanément sans les mains?

POD X3 + Reaper + Python, la combinaison gagnante

C'est là où le POD X3 et sa capacité à sortir du signal MIDI entre en jeu.  Pour le changement de patch aucun problème, on assigne rapidement un raccourci MIDI à travers la fenêtre d'actions.  Mais lorsqu'on cherche à réaliser quelque chose de plus élaboré on rencontre vite les limites des actions permises dans Reaper.  C'est là où intervient ReaScript, le moteur Reaper permettant de charger des scripts Python qui ont eux accès à l'API du logiciel.

Faire du POD X3 un contrôleur MIDI

En fait je voulais pouvoir, sous un simple actionnement d'un bouton du POD, fermer le projet courant sous Reaper pour en ré-ouvrir un autre.  L'idée final étant d'avoir un projet Reaper pour chaque chanson, chaque projet alors contiendrait des pistes avec chacune leurs simulateurs d'amplis.  Pour une autre chanson, il y aurait un autre projet Reaper avec une configuration de pistes et simulateurs d'amplis différents.
Ca donnerait un projet Reaper par chansons, du style:

  1. Song-1.RPP
  2. Song-2.RPP
  3. etc...

Sortie MIDI sur le POD X3 Live

Pour pouvoir réaliser ceci, ou encore bien d'autres choses, il est possible de coder un script Python qui peut être rattaché a une action sous Reaper, le tout via ReaScript.  Il faudra activer ReaScript à travers les préférences, écrire le script Python et rajouter une action custom de type ReaScript qui pointe vers le script donné ci-dessous.  Par la suite il suffit d'y assigner le raccourci MIDI que vous souhaitez et le tour est joué.

from reaper_python import * (prj,_,prjName,_) = RPR_EnumProjects(-1, "", 100) prjNumber = int(prjName[-5:-4]) + 1 nextProjectName = prjName[0:-5] + str(prjNumber) + ".RPP" if (RPR_file_exists(nextProjectName)): retVal = 1 while retVal != 0: retVal = RPR_Undo_DoUndo2(prj) RPR_Main_OnCommand(40026, 0) RPR_Main_openProject(nextProjectName) else: retVal = 1 while retVal != 0: retVal = RPR_Undo_DoUndo2(prj) nextProjectName = prjName[0:-5] + "1.RPP" RPR_Main_OnCommand(40026, 0) RPR_Main_openProject(nextProjectName)